RECHERCHER UN COURS :
Recherche personnalisée
CULTURE SCIENTIFIQUE
cat
Une vidéo extraite de https://sciencetonnante.wordpress.com/ où David Louapre nous explique la fameuse théorie des cordes...
https://www.facebook.com/sciencetonnante?fref=ts
SECONDE GT
cat

Exercices pour le contrôle de la rentrée

/index.php?file=Download&nuked_nude=index&op=do_dl&dl_id=385

FILIèRE S
cat

Chute des corps

David Scott et James Irvin vérifient la loi de la chute des corps de Galilée :
On remarque que le temps de chute d'un corps soumis uniquement à son poids est indépendant de la masse de ce corps.
Sur Terre, le marteau tombe avant la plume à cause de l'atmosphère. Sur la Lune, dépourvue d'atmosphère, les 2 corps tombent en même temps.

Masse inertielle et masse pesante (D'après sciences et vie)

"Même à égalité de frottement, le cycliste plus lourd descendra plus vite

Imaginons deux cyclistes en haut d’une pente, un lourd et un léger, mais de même taille, équipés du même matériel et se tenant de la même manière sur leur vélo. Bref : subissant les mêmes frottements. Selon Galilée, même si leur poids diffère, l’attraction terrestre les “tire” tous les deux avec la même force vers le bas.

Pourtant, Jean-Claude Grandidier, professeur de mécanique à l’Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique de Poitiers, est formel“Même si on applique la même force de frottement de l’air pour ralentir leur descente, le premier à s’arrêter sera le plus léger.”

Pourquoi ? “Parce qu’en pleine descente et à résistance aérodynamique égale, il est plus difficile de ralentir le cycliste entraînant une masse élevée que celui dont la masse est plus faible”, répond le spécialiste. Il ne faut en effet pas confondre la “masse inertielle”, qui désigne la capacité de résistance au mouvement, avec la “masse pesante”, qui mesure la quantité de matière du cycliste et du vélo.

Une question d’inertie et pas de poids

“Ce n’est pas une question de poids, mais d’inertie au mouvement, insiste Jean-Claude Grandidier. Ce distinguo est crucial car ce sont deux phénomènes physiques distincts.” Si la différence de “masse pesante” ne joue aucun rôle dans la course, celle de “masse inertielle” est décisive : comme il est plus difficile de faire bouger un chariot plein de plomb qu’un chariot plein de paille, il est plus difficile de freiner un cycliste lourd.

Du fait de sa plus grande masse inertielle, il évacuera plus facilement l’air censé le freiner. Corollaire : un cycliste plus léger aura plus de mal à chasser l’air qui s’oppose à lui. C’est donc bien le cycliste le plus lourd, et donc le plus difficile à ralentir, qui arrivera en bas de la pente le premier.

Dans la montée, en revanche, les effets de la masse inertielle deviennent négligeables par rapport à ceux de la masse pesante. Et ce sont bien des kilogrammes en plus que le cycliste le plus lourd devra faire l’effort de monter en haut de la colline…

J.G. (Sciences et vie)"

 
 Page : ...« 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 »...


Tribune libre

Loading
Chargement en cours...



 
Code de sécurité :
Recopiez le code ci-dessus :
 


Smilies

alexis.dumont@educagri.fr
chimphys chimphys